Se sentir prête pour un autre bébé...

Publié le par Claire / Jellylorum

Depuis longtemps, nous avons décidé avec mon amoureux d'avoir 3 enfants. Dans la pratique, nous en avons eu 5 puisque j'ai fait 3 fausses couches dont je vous parlerais dans un autre article.
Cedric m'a toujours dit qu'on aurait 2 garçons puis une fille. Pour le moment, il a tout bon, nous avons 2 fous furieux que nous adorons...
Tomy s'est logé dans mon giron en octobre 2004, Noa avait eu 2 ans peu auparavant. J'avais envie d'un écart de 3 ans, et je dosi dire que c'était pile poil (ils sont nés tous les deux en juillet à 3 ans d'écart). Pendant ma grossesse, je me demandais, comme je crois la plupart des mamans, voir même des parents, comment je pourrais aimer un autre enfant autant que j'aimais Noa. Un amour, incroyable, inconditionnel, dans lequel on pourrait se noyer. J'avais très peur de ça, de ne pas me sentir aussi proche de ce nouveau bébé. J'aurais moins de temps à lui accorder, toutes les attentions et tout notre temps ne pourraient pas être dirigés vers lui comme ce fut le cas pour Noa tant qu'il était fils unique. Et ce ne serait pas MON Noa, miroir de moi même bébé.
Tomy a déboulé dans nos vies et bien sur, je suis tombée amoureuse. Comme Noa, je ne me suis pas dit en le voyant que je l'aimais. Non, je me suis simplement rendue compte lorsqu'il avait 2 ou 3 jours qu'il m'était à présent impossible d'imaginer la vie sans lui. Il nous a ouvert à un autre maternage. Bien sur, il y a le fait d'avoir décidé de le faire naître à la maison. MAis pas seulement. Il a décidé de dormir avec nous, contre moi. Et nous avons aimé ça. Durant un an, il n'a dormi que sur ou contre moi. Lui et moi avons commencé une relation fusionnelle formidable, qui se prolonge encore aujourd'hui.

Tomy dort toujours contre moi, il tète encore énormément, le jour,  la nuit. Il est toujours porté en écharpe ou en mei tai. Il y a toujours ce lien indescriptible qui existe entre lui et moi. Je ne l'aime pas plus que j'aime mon Noa, non, mais il y a toujours cette fusion entre nous.
Il aura 3 ans en juillet. Et je ne suis pas enceinte. Je n'en ai pas encore envie. Il reste encore mon bébé, grand, petit garçon, mais mon tout petit quand même. Et j'ai très peur de perdre ce que nous avons.
La relation à Noa était différente, car je travaillais et il allait chez la nounou. Mais je ressens très fort que cette relation a changé avec l'arrivée de son frère. Pas moins d'amour, mais moinsde ce qu'on partageait, moins de disponibilité, moins de patience, et mêmem moins de tolérance parce qu'il est devenu le grand, alors que,non, il était et il est encore petit du haut de ses 6 ans...
Je ne veux tellement pas que ça se reproduise... J'ai si peur de perdre ma belle relation avec Toy que je ne me sens pas disponible pour un autre bébé. Mon coeur n'est pas encore disponible. Mes seins ne sont pas encore disponibles... Oui, mon allaitement, est ce qu'il ne va pas s'arrêter si je suis de nouveau enceinte? Tomy ne se détournera-t-il pas de mon lait, qui va changer pour nourrir le nouveau bébé ? Et moi, ne serais-je pas incommodée par ses tétées en étant enceinte?
En septembre, Noa rentre au CP et Tomy en maternelle. De grands changements pour tous les deux. Ils vont avoir besoin de leur maman. Ce n'est pas le bon moment encore... Peut etre durant l'année, je ne sais pas... Ils font si grands, mais ils restent des petits enfants... Et moi, je ressens encore très fort le besoin de materner Tomy, qui est très en demande aussi... Il grandit, et je l'accepte, je m'en émerveille. Mais je ne peux pas encore me partager avec un autre tout petit... J'y pense mais je n'y arrive pas...
J'écris avec les enfants qui crient derriere, je me sens assez confuse du coup, peut etre que mes mots ne sont pas justes... Ce sera à vous de me le dire...

Publié dans Famille

Commenter cet article

pourquoi mauvaise haleine 13/02/2015 12:12

That is very attention-grabbing, You are an excessively skilled blogger. I have joined your rss feed and look ahead to in search of more of your wonderful post. Additionally, I've shared your website in my social networks!

medicament pour ronflement 13/02/2015 12:12

We are a group of volunteers and opening a new scheme in our community. Your web site offered us with valuable info to work on. You have done a formidable job and our entire community will be thankful to you.

lemon diet 10/02/2015 18:02

What i do not realize is actually how you're not actually much more well-liked than you may be now. You are so intelligent. You realize therefore considerably relating to this subject, made me personally consider it from so many varied angles. Its like men and women aren't fascinated unless it's one thing to accomplish with Lady gaga! Your own stuffs excellent. Always maintain it up!

liver cleanse 10/02/2015 18:02

I'm still learning from you, while I'm making my way to the top as well. I definitely enjoy reading all that is posted on your website.Keep the aarticles coming. I loved it!

cocovivi 10/10/2008 09:07

Bonjour

tout d'abord merci de prendre le temps de repondre a nos messages
Depuis quelque jours je parcourt ton blog et dans chaqu'un de des textes quelque choses vibre en moi
J'ai moi trois enfants (9,7et 2 ans)tous venu apres un grand temps de reflexion et beaucoup d'envies
surtout la derniere j'ai mis plus d'un ans a convaincre moi mari
je sais qu'il n'y en auras plus apres
Comment te dire le besoins de les sentirs pres de moi,tout en respectant leur besoins d'autonomie
le plaisir de porter ma puce en echarpe,malgré les regards(je suis dans un tout petit village)
le bonheur de l'allaitement fini trop tôt,mais choisi par l'enfant surtout pour la derniere
le bonheur d'avoir pu realiser mon reve et d'avoir accouche a la maison,souvenir inoubliable pour moi,mon mari et les deux grands
le semi cosleeping car mon mari a toujours un peu de mal,mais bon il accepte bien souvent celui qui a envie de nous rejoindre

voila

encore plein de joie et de bonheur pour ta famille