Célébrer la femme: le Blessingway

Publié le par Claire / Jellylorum





Aujourd'hui, j'ai eu le privilège de participer pour la seconde fois au blessingway de Marine, maman de deux petites fées blondes, qui attend son petit garçon pour le mois prochain. J'avais déjà eu la chance d'être présente à la célébration précédant la naissance de sa deuxième fille, j'étais alors sa doula. Marine est depuis devenue une amie chère à mon coeur, et la journée d'aujourd'hui a été à nouveau riche en émotion. Ma bougie est prête et le bracelet qui représente le cercle de femmes présent autour d'elle est à mon poignet, nous attendons à présent l'arrivée de son fils.
Mais cela m'a donné envie de mon mettre ici l'article sur le blessingway que j'avais fait à l'époque, car ce rituel est fort peu connu, mais magnifique à vivre.


D
urant la fin de grossesse, on parle énormément du bébé. Il est quasiment déjà le centre d'intérêt. Le blessingway est l'occasion de célébrer la future maman, en tant que femme, qu'amie, l'accompagner dans son chemin vers cette rencontre, en se ralliant à toutes ces générations de femmes qui ont enfanté avant elle.

L'origine de ce rituel provient des Indiens Navajo d'Amérique du Nord. C'est un rituel de transition, qui en l'occurrence sert à célébrer la femme qui devient mère, mais qui a sa place dans chaque transformation majeure de la vie (la puberté, un mariage, un renoncement, etc…).

Cela n'a rien à voir avec les baby-shower que l'on voit aux USA, il n'y a pas de déballage de cadeau pour le bébé, tout est centré sur la femme. Généralement fait dans un cercle de femmes, sans les hommes et les enfants qui pourront les rejoindre plus tard, la future maman choisit celles qu'elle désire avoir près d'elle pour cette célébration, amies, sœurs, cousines, mère… Parfois, cela est une fête surprise. Mais pour la mère, participer au choix des rituels est souvent un vrai plaisir. Tout est fait autour et pour elle. Mais bien souvent les femmes présentes sont touchées et émerveillées de la transmission qui se met en place, dans l'amour et la bienveillance.

Bien souvent, un des plus beaux cadeaux du blessingway est le moulage de ventre de la mère. A base de bandes de plâtre, elle conserve alors l'image d'elle portant son enfant, dans toute la beauté et la plénitude de sa rondeur.

Elle pourra ensuite choisir de le peindre, de le vernir ou bien de le garder tel quel.

  Toutes ensembles, les femmes moulent le ventre de Marine…



Le collier est aussi un moment très fort. Chaque femme offre à la mère une perle, soit une perle pour la maman et une pour le bébé, soit une perle pour chaque maternité de la femme qui offre.



C'est à la future maman de décider ce qui lui parle le plus. Puis, tour à tour, les femmes offrent les perles en expliquant leur signification. La femme célébrée peut ainsi s'en faire un collier à porter durant l'accouchement, symbolisant la force des expériences des femmes présentes, en tant que mères mais aussi en tant que femmes.


 


De même, les femmes peuvent prendre un lien (laine, cuir, tressé ou non , peu importe) et l'attacher chacune autour de leur poignet. Ce lien symbolise ce cercle de femmes, et une fois coupé, toutes restent reliées par ce bracelet, à porter jusqu'au moment de l'accouchement, ensembles, unies.

 Sur cette photo, le lien est tressé en 3 couleurs, rouge et bleu pour symboliser le cordon ombilical et blanc pour le lait maternel.


On peut aussi offrir une bougie que l'on fera circuler, allumée, tandis que chaque femme offrira un vœu à la future mère selon le lien que chacune entretient avec elle, pour sa fin de grossesse, son accouchement et sa nouvelle maternité. Cette bougie pourra être rallumée lors de l'accouchement, pour que les vœux adressés reprennent force. De même si les femmes lui laissent une lettre avec leurs vœux, une personne pourra lui relire lors du travail…

Ainsi ce rituel est celui de la femme, elle peut donc choisir ce qui lui correspond :

  • - Faire brûler de la sauge dans les pièces de la maison pour la purifier,
  • - Se faire baigner les pieds dans un bain de fleurs,
  • - Brosser les cheveux pendant que les femmes partagent de beaux récits de naissance,
  • - Recevoir une couronne de fleurs,
  • - Chanter des chants,
  • - Se raconter leurs histoires de femmes, de naissance, les leurs, celles qu'elles imaginent, celles dont   elles rêvent…
  • - Offrir à la future maman un cadeau fabriqué…

Ce qui compte, c'est de célébrer cette femme sur son chemin de naissance, dans toute sa plénitude et sa force de femme, en lui offrant soutien et empathie, en l'inscrivant dans la lignée de ce cercle de femmes, puissantes, qui donnent la vie, qui portent le monde en elles. Ensembles, présentes près de cette femme, toujours liées par ces rituels du Blessingway…

 

Liens et ressources en français :

http://www.doulas.info/blessing.php

http://www.cwhn.ca/network-reseau/4-1f/4-1pg2.html

 

Merci à Marine de m'avoir permis d'utiliser les photos de son blessingway…


Je vous mettrais bientôt un article sur le moulage de ventre si vous le souhaitez....

 

 

Publié dans Doula

Commenter cet article

nathanaëlle 21/01/2017 17:42

bravo pour cet article

ronflements que faire 16/02/2015 12:33

Hi! Do you use Twitter? I'd like to follow you if that would be okay. I'm absolutely enjoying your blog and look forward to new posts.

mauvais odeur 16/02/2015 12:33

I'm still learning from you, but I'm improving myself. I certainly love reading all that is written on your site.Keep the aarticles coming. I liked it!

Sophie Gamelin-Lavois 04/07/2010 16:10


Coucou Claire,
Merci pour cette belle page : je fais un lien vers toi sur la page du même thème sur mon site !


Jardinière d'Eveil 17/06/2009 16:45

Voilà qui résonnent beaucoup en moi. Surtout qu'en plus j'ai fait un rêve de mon enfant avec une histoire de perle récemment (je crois que ça va paraître sur mon blog d'ici 2 ou 3 jours). Je raccroche de plus en plus avec la culture amérindienne, mais j'ignorais cette partie de leurs rituels !

J'aurais aimé être accompagné par une doula,car l'isolement est pas toujours facile là où je suis.

Malheureusement, la première est à au moins 45 minutes. Pas de sage-femme pour accoucher à domicile et m'y préparer, premier hôpital à plus de 30 minutes... Obligée de m'inscrire pour accoucher à l'hôpital où je dois passer mes échographies si je veux pouvoir les passer...

Une situation bien étrange pour vivre un moment si important de la vie ! lol