Les nouvelles féministes... (ou celles que je considère comme telles )

Publié le par Claire / Jellylorum

http://claire.video.free.fr/Blog/titresarticles/article195.png


Le nouveau livre d’Elisabeth Badinter,  « Le conflit, la femme et la mère », fait couler énormément d’encre, dans les médias, sur la toile… Chacun y va de son avis, souvent tranché, et c’est assez logique vu à quel point ces sujets sont épidermiques.

Je ne donnerais pas le mien, je pense que mes articles ont déjà bien dit ce que j’en pensais.

Non, j’ai envie de parler de celles qui pour moi, représentent totalement le féminisme aujourd’hui. Ces femmes qui se dressent, fortes et puissantes, dans leur beauté de femmes, de mères, et qui font entendre leur voix…

 

Je crois n’avoir jamais rencontré plus féministes que chez mes sœurs Doulas. Je pense à Charlotte, Pascale et Valérie (pour les citer dans l’ordre alphabétique), des femmes qui ont pris leur vie en main, qui bien souvent ont quitté un homme, refait leur vie avec un autre, ont allaité, ont materné, ont accouché chez elles… Elles se battent au quotidien pour faire respecter les choix des autres femmes, pour rendre possible plus d’humanité, et ce, pas seulement dans le domaine de la naissance…

Je pense à Marie, qui en plus d’être maman de deux enfants, militante écologiste, allaitante, animatrice d’ateliers parents/enfants, étudiante en histoire de l’art (entre autre), est aussi une amazone du sexe, et féministe convaincue.

Je pense à Elisa, qui a allaité longtemps son fils, fait son potager bio, des arts martiaux, a créé une boutique qui vend des objets fabriqués par des femmes au Nepal et qui permettent donc de faire vivre des familles là bas, grâce à l’énergie féminine, et qui collait des affiches durant la nuit lors des élections présidentielles.

Je pense à Solenn, qui a quitté son mari avec son enfant sous le bras, pour vivre un autre amour, qui fait sa maison en autoconstruction, habillée en tenue de chantier, et qui danse comme une déesse.

http://claire.video.free.fr/Blog/photos/feminisme.jpgJe pense à toutes ces femmes qui, pleine de l’énergie insufflée par la maternité, reprennent des études, créent leur emploi, et réinventent leur vie.

Je vois énormément de femmes créatrices d’entreprises, qui évoluent dans la sphère du maternage. Elles ouvrent leur boutique de couches lavables, fabriquées par elles, comme Naomi, elles créent une maison d’éditions, comme Dali, elles ouvrent une boutique de produits éthiques comme Véronique, ou se battent pour trouver un statut qui leur permette de conjuguer plusieurs passions comme Isabelle…

 Elles sont chefs d’entreprises, mères, allaitantes, et pourtant, tellement femmes, tellement féminines…

Elles ne s'appuient pas sur des hommes pour avancer, mais sur des femmes, le cercle de femmes qui les entourent, celui qu'on batie toutes, les réseaux, les associations, les amies, les soeurs de coeur....


Elles ont choisi un courant différent. Mais ça n’en fait pas moins des vraies féministes, non pas des femmes asservies par leur homme, leurs enfants ou leur maternité. Elles s’en nourrissent au contraire et y puisent l’énergie de faire plus pour leur reconnaissance personnelle et la reconnaissance des femmes en général.


Car voici la définition du féminisme selon Wikipédia:

 

« Le féminisme est un ensemble d'idées politiques, philosophiques et sociales cherchant à promouvoir ce qu'il considère être les droits des femmes et leurs intérêts dans la société civile.

Les féministes cherchent à faire progresser les femmes dans leurs contextes sociaux, politiques et économiques, mais également dans la perception qu'elles ont d'elles-mêmes. Ils défendent l'idée que « le personnel est politique » et font avancer la cause des femmes en les aidant à se structurer en tant que personnes autonomes, capables de gérer leur propre corps et, de façon plus générale, toutes les dimensions de leur vie. »

 

Alors quand on dit qu’accoucher naturellement, sans péridurale, c’est vouloir souffrir, nous disons, non. C’est vouloir qu’on respecte notre corps, qu’on ne vienne pas nous visiter tellement de fois, qu’on ne coupe pas notre sexe sans raison (quel homme accepterait ça ??).

Tout comme l’allaitement, nous voulons jouir de notre corps, et ne plus dépendre des autres. Nous voulons sentir notre puissance de femme, et ne plus entendre les hommes nous dire que nous ne sommes pas capables.

Mon corps alors, a été mon instrument, lors de la naissance, lors du portage, lors de l’allaitement. Personne ne l’a malmené, jamais je ne me suis sentie comme de la viande, je me suis sentie forte et compétente.

Je ne me considère pas mieux que les autres, aucune des femmes citées ne le pense. Je considère mes choix comme bon pour moi, comme valorisant pour la femme que je suis, tout comme d’autres choix doivent l’être pour une autre femme.


Je demande juste le droit qu’on respecte ces choix, puisque tous les choix sont respectables, qu’on respecte ces femmes qui font tellement pour les autres femmes, qui sont pour moi les nouvelles féministes…

Qu’on respecte toutes les femmes…

 

 

Liens des associations et boutiques citées :

www.doulas.info

http://lechoalternatif.over-blog.com/

http://kokikil.fr/

http://kerbiloute.over-blog.com/

http://www.ideal-nature.fr/

http://editionsduhetre.fr/

http://www.grainedecolo.com/

http://www.bestiolworld.fr/

 


  Merci à Isabelle pour la rapidité du dessin, toujours très original, qu'elle a fait pour cet article ♥

Publié dans Infos

Commenter cet article

avoir bonne haleine 18/02/2015 23:39

Thank you for any other magnificent article. Where else could anybody get that type of information in such a perfect approach of writing? I have a presentation next week, and I am on the look for such information.

comment soigner la rosacée 18/02/2015 23:39

Hello! I know this is kinda off topic however , I'd figured I'd ask. Would you be interested in trading links or maybe guest authoring a blog post or vice-versa? My website goes over a lot of the same subjects as yours and I feel we could greatly benefit from each other. If you are interested feel free to send me an e-mail. I look forward to hearing from you! Terrific blog by the way!

Sealeha 09/05/2013 16:11


Je suis complètement d'accord avec toi... Je ne me suis jamais sentie plus vulnérable et impuissante que pendant mes deux césa... Et je ne me suis jamais sentie plus fière, alors que beaucoup
dénigraient mon choix, que pendant l'allaitement de mes deux petits (2 ans et 8 mois pour la première, 3 ans et 9 mois pour le second dont 1 an de co-allaitement)... Alors les images des femmes
soumises parce que maternantes, je ne partage pas du tout.

Claire / Jellylorum 12/05/2013 11:49



Je comprends très bien ce que tu veux dire Sealeha ♥



Roccabianca 17/04/2010 12:10


Merci pour ce très bel article, Claire :)


laciboulette 15/03/2010 12:10


Effectivement, je trouve qu'il y a confusion avec envie de naturel et retour en arrière. C'est dommage.ça m'a inspiré un billet :
http://www.laciboulette.org/article-8-mars-journee-internationale-de-lutte-des-femmes-46269818.html
Dans tout les cas, il faut arrêter de culpabiliser les femmes quelques soient leur choix.
J'ai utilisé les couches lavables, l'écharpe de portage. J'ai allaité (seulement 4 mois, mais j'aurais aimé le faire plus longtemps), et je me sens féministe. Les couches lavables, on l'a utilisé à
2, mon homme et moi. Ce qui n'était pas le cas de nos grands mères.